l'exemple client : préfecture de police

Des crash-tests éducatifs de la préfecture de police pour sensibiliser les jeunes

Idée lancée en 2009 avec le soutien de MMA Assurances, l’opération Sauve ta vie propose sur une journée atelier et démonstrations.

C’est sur la partie démonstrations que je suis intervenu, dès la première opération réalisée face à la Tour Eiffel !

LA PROBLÉMATIQUE Proposer une série de démonstrations pour sensibiliser un jeune public parisien et francilien aux risques routiers tout en sortant de l’image de cascade et de jeu vidéo.

LA SOLUTION Une présentation sur le terrain jouant le liant entre les « experts » et le public, tout en expliquant et donnant des conseils avec les divers spécialistes présents sur place.

C’est sûrement la série d’opérations de terrain que je préfère, pouvant allier mon travail de journaliste à celui, plus personnel, de sensibilisation face à un risque. Le but et sa réussite étant souvent immédiatement perceptible.

BIEN AVANT D’ÊTRE SUR LE TERRAIN Les réunions étaient l’occasion de rencontrer (mais plus souvent de revoir) les divers acteurs de ces opérations, policiers du service éducation routière, service du traitement judiciaire des accidents, Pompiers de Paris, SAMU...

Ce lieu d’échange, mais aussi de propositions.

Par exemple, j’ai proposé l’idée de simuler l’appel au 18 après le crash-test pour expliquer au public comment passer l’appel, quels sont les éléments à retenir, comment se localiser et autres éléments pratiques.

PLUS QU’UN CRASH-TEST Même si c’est le terme générique, la démonstration s’attachait également à montrer le quotidien des secours après un accident. Certaines opérations ont même mobilisé un des hélicoptères de la Sécurité Civile.

METTRE EN VALEUR LES INTERVENANTS Par nature, je n’aime pas me mettre en avant, cependant le rôle à jouer devant parfois 1500 jeunes m’a poussé à aller au delà.

J’ai toujours souhaité mettre en valeur les divers intervenants, en commentant aux côtés de spécialistes ou de gradés l’action se déroulant sous les yeux du public.

Mes connaissances me permettaient de jouer le candide éclairé et d’appuyer également sur les bons gestes à avoir en cas d’accident.

LE PLUS GRAND MERCI REÇU Ce n’est pas de la part d’organisateurs ou de spécialistes (même si une certaine fraternité s’est créée avec les habitués), mais celui d’une jeune fille de 8 ans qui était venue me voir après les démonstrations.

Actuellement cette série d’opérations est mise en pause par la préfecture de police.



D'autres exemples de créations

Zérotracas trafic : prévisions et alertes nationales et régionales

Un retour imprévu à l’antenne pour la route des vacances

La rénovation des tunnels en IdF : du son et de la vidéo

Infotrafic : des alertes trafic texte sur pager

donner du sens au contenu

Avant tout journaliste

Même si le créatif fait partie du « job », je me sens avant tout dans le peau de mon premier métier ; celui d’un journaliste.

Un souhait : donner du sens aux sujets, aux images et aux divers éléments présents dans les vidéos.

Du tout numérique

De la 4K de la caméra au drone en passant par les GoPro, le matériel s’adapte au contexte avec un objectif : apporter une info directement assimilable.

Un montage sur des ordinateurs « gonflés » pour optimiser le travail et réduire les coûts de production.

Un thème, un choix

En me spécialisant sur le risque routier en 1995, c’était également un engagement personnel pour réduire ce risque.

Une idée : aller au delà des polémiques pour conseiller, expliquer et montrer.

la dernière news du blog

Le flux twitter @trafic_idf a passé la barre de 4000 abonnés

mardi 29 octobre

La région Ile-de-France est la plus embouteillée de France, c’est mécanique, c’est le flux régional le plus suivi, il a passé ce week-end le cap des 4000 abonnés (bon je sais je suis loin d’une Kim Kardashian...)

sur les réseaux sociaux


linkedin

twitter

facebook

instagram