Google Maps : le leader de la cartographie va devenir payant ... tiens donc !

15.05.2018 | COUP DE GUEULE

Depuis plusieurs années, avec sa force de frappe sur le web, Google a tué ou absorbé les services concurrents de cartographie en ligne. Devenant quasi incontournable, la firme de Mountain View passe un cap supplémentaire : vous nous avez assuré notre leadership, maintenant payez !

GOOGLE MAPS
A SU SE RENDRE
INDISPENSABLE

Regardez bien en surfant sur les sites, dès qu’une cartographie apparaît, elle est signée Google. En quelques années les autres solutions gratuites ou peu onéreuses ont pratiquement disparu (exception d’OpenStreetMap).

C’est une solution gratuite, mais pas dénuée d’intérêt pour cette firme, s’assurant une omniprésence et récoltant au passage des données avec la complicité passive de nous, les éditeurs web.

Simple d’utilisation (ou presque), Google Maps a su se tailler la part du lion et s’offrir une exposition optimale sur l’ensemble du web.

LE 11 JUIN
IL VA FALLOIR PASSER
À LA CAISSE

Avec le changement d’API (système permettant d’intégrer les cartes sur un site avec personnalisations), le système va devenir payant.

Bref donnez votre numéro de CB et nous nous chargerons du reste !

Mais comme Google est bon, « les développeurs recevront gratuitement 200$ d’utilisation sur une base mensuelle et nous estimons que la majorité d’entre eux pourra se contenter de ce montant ».

Qui va vérifier le niveau d’utilisation ? Google bien-sûr ! Sans moyen de contrôle et vu qu’ils ont votre numéro de CB ...

FAIRE PAYER
DE LA DONNÉE
Q’ILS RÉCUPÈRENT
GRATUITEMENT

Certes il y a le coût de fonctionnement, mais la valeur ajoutée, récupérée ici et là, est bien souvent gratuite.

Pratique d’autant plus étonnante que j’utilise certains fournisseurs qui eux me demandent de mettre à disposition gratuitement avec citation de la source.

VOUS UTILISEZ WAZE ?
VOUS FOURNISSEZ
GRATUITEMENT
DU DATA À GOOGLE

Rachetée l’été 2013, cette appli bien pratique apporte de la donnée à Google.

Certes, l’appli est gratuite pour l’utilisateur, mais votre apport est précieux, sans oublier les pubs diffusées. Bref pas forcément un cadeau.

Waze est devenue une belle tête de pont pour nouer des partenariats et récupérer de la donnée.

Des sociétés d’autoroutes fournissent de la localisation de patrouilleurs. C’est vrai, c’est un gage de sécurité, mais aussi alimenter ce géant, qui ensuite va revendre le data.

Une utilisation de nos données qui m’étonne à l’aube des nouvelles règles sur l’utilisation des données sur le web le 25 mai. Quid de notre accord pour l’utilisation des données récoltées, pour qui ? pour quoi ? et si je ne veux pas ...

ET ENSUITE
À QUI LE TOUR ?

Pour mémoire YouTube appartient à Google, il y a quelques mois, je recevais un mail laconique m’expliquant que ma chaîne était trop petite pour prétendre au programme de publicité de Google. Mais l’étape supplémentaire : Youtube payant pour les éditeurs de contenus ?

Certains dirons impossible, la valeur est liée aux contenus proposés. C’est vrai. mais avec la position dominante rien n’est impossible...

APRÈS
POSSIBLE DE SE PASSER
DE LA SPHÈRE GOOGLE ?

J’ai checké les services de mon site :

les statistiques c’est Google,
la pub c’est Google,
les vidéos c’est Google,
mon référencement c’est Google ...

Heureusement j’ai désactivé les pages Google+, je n’ai pas de téléphone Android ni l’assistant Google à la maison qui répond à vos questions !

Certains politiques parleront d’abus de position dominante, mais dans les faits, ce sont nous les éditeurs de contenus qui en pâtissons et ne récoltons pas forcément la part réelle de notre travail !

 
 
      
   

suivez @trafanddrive sur les réseaux sociaux

LES DERNIÈRES NOUVELLES

Gilets jaunes : informer sans prendre parti, l’info sera incontournable pour traficalert spécialisé infos trafic. Une idée : rester purement factuel et pratique.


Instagram va miser sur la vidéo verticale (j’ai de nez ?) et proposer une vraie plateforme plus simple et ouverte pour la vidéo. Une bonne nouvelle !


Rencontré à l’âge de 6 ans, il avait su prendre son temps et m’avait apporté quelques conseils qui font partie encore aujourd’hui de mon esprit.




VOUS AUSSI FAITES CIRCULER L'INFO

Pas d'investissement dans la pub, la meilleur promo, c'est vous !
Vous aimez ce service, likez, retwittez, informez collègues ou proches par mail ou WhatsApp.